LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Paul Claudel.

Aller en bas 
AuteurMessage
margo
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1790
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Paul Claudel.   Ven 25 Juil - 22:09

"...Comme sur un rouleau d'impressions on voit par couches successives
Apparaître les parties éparses du dessin qui n'existe pas encore,...
Ainsi je travaille et ne saurai point ce que j'ai fait, ainsi l'esprit avec un spasme mortel
Jette la parole hors de lui comme une source qui ne connait point
Autre chose que sa pression et le poids du ciel."

Paul Claudel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Ven 25 Juil - 22:30

Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Ven 25 Juil - 22:56

Oui je sais, Farouche, Claudel fait quelquefois cet effet.
Pour ma part, je suis totalement fascinée par "Le soulier de satin", et je rêve de le voir représenter. C'est excessivement rare, vu la durée de la pièce quand elle est montée (deux jours, en gros).
Ca fait partie des "choses à faire dans l'avenir" que je note dans un coin de ma tête. Comme assister au festival de Bayreuth par exemple. Les places devant être réservées 20 ans à l'avance (si si, c'est pas des blagues), je devrais peut être commencer à m'affoler.
Ou faire la route de Compostelle, non par croyance, je suis agnostique (catégorie mystique), mais comme un pélerinage intérieur.
J'ai ajouté à la liste : partir faire le tour de l'Inde. Comme ça, sans rien. J'attendrai d'avoir un peu de temps libre, deux ou trois ans on va dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Sam 26 Juil - 10:48

Claudel m'endort mais tes rêves me donnent le sourire Smile

Pour Bayreuth, selon mes sources, c'est un peu moins long maintenant (4 à 5 ans) ne te décourage pas !

Quant au chemin de Compostelle, ça c'est facilement réalisable, d'autant que tu peux aussi n'en faire qu'une partie comme font beaucoup de pélerins.

Je te souhaite de les réaliser tous !

On pourrait peut-être ouvrir un fil sur nos rêves à réaliser, non ? Qu'en penses-tu Filo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
margo
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1790
Date d'inscription : 08/07/2007

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Sam 26 Juil - 17:17

Sleep ... C'est un peu facile comme argument! Smile
Mais je comprends. C'est sans doute à cause du style, un peu ampoulé. Pourtant ce qui est dit là n'est pas sans signification , il me semble.

Pour la route de Compostelle, je serais partante et pour les mêmes raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Sam 26 Juil - 20:01

Tu as raison Margo, c'est une peu léger Razz
Mais je suis trop prise ces jours-ci, je reviendrai m'exprimer avec plus de faconde Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 70
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Dim 27 Juil - 14:57

C'est vrai que dans le genre chiant, Claudel est pas triste!
Même s'il a dit des trucs interessants comme ce que tu cites Margo, il est pénible.
A un concours j'ai du plancher sur " la syntaxe chez Claudel"... A partir de je sais plus (c'est loin) quel extrait...
Oups, j'avais fait l'impasse pour les raisons précitées!
Je ne sais plus comment (un tour de magie sans doute), mais je m'en suis sortie avec félicitations de l'examinatrice sur, je cite parce que ça m'a fait rigoler vue mon ignorance de départ: "la finesse de mon analyse et la façon dont j'ai collé au sujet". Je risquais pas les digressions vu que je me suis accrochée au texte n'ayant rien d'autre!!! Et un 16 au final!
depuis je n'ai pas rendu à ce cher Claudel l'hommage qu'il mérite, mais je suis incollable sur la syntaxe!
Si quand même, j'ai vu une piéce de Claudel à la Comédie Française, mais j'avoue Embarassed que je sais plus laquelle, peut être "Le Partage de Midi", juste aprés le concours, pour savoir aprés coup de quoi j'avais parlé...
Comme quoi, un bon apprentissage "concours", une pirouette et vous retombez sur vos pattes!
J'ai bien fait au même concours un tabac en vantant Ionesco que j'aime pas!
Et que j'ai vu aussi! "Le Roi se Meurt"...
Conscience professionnelle, quand tu nous tiens!!! A l'époque j'enseignais aussi le français...

Pour Compostelle, je confirme, c'est à faire les filles et je suis partante, c'est un lieu qui "prend" et y aller (sans motif religieux) c'est marcher à sa propre rencontre. Par petits bouts, j'envisage un morçeau dés l'an prochain, mais à voir...
en plus on passe par des paysages absolument magnifiques.
En ce moment je lis: "Le Pélerin de Compostelle" de Paulo Cohelo, je vous ferais un topo quand j'aurais fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Dim 27 Juil - 15:21

Ah ! Morgane, j'attends ton topo avec impatience, je l'ai lu moi aussi (j'en ai lu pas mal des Coelho) et ton avis m'intéresse beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Dim 27 Juil - 22:31

Lu aussi, avant que ça ne devienne à la mode : un bouquin vraiment marquant. Je n'ai pas aimé le tapage qu'on a fait ensuite autour de Coelho, mais ce livre là est lumineux et candide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Lun 28 Juil - 9:16

Oui alors, je reviens, pour exprimer plus cette fois qu'un ronflement.
Je n'ai pas votre culture à toutes, loin s'en faut semble-t-il. Les intellectuels de cette trempe m'effraient, ils empruntent des chemins de réflexion qui me semblent souvent dépasser le réel, la vie, le quotidien, je ne sais pas trop.
Pour ce qui concerne cette citation, pour moi, c'est comme si le sens se perdait dans une poésie affectée. Un choix délibéré de dire de façon absconse -quoique très belle- des choses claires. Mais peut-être est-ce simplement que ce sens et cette poésie sont trop grands pour moi.

Quant au "pèlerin de Compostelle", j'attends le commentaire de Morgane, mais je puis d'ores et déjà dire, Constance, que les qualificatifs de lumineux et candide sont bien ceux qui me seraient venus en dernier à propos de ce livre ! Comme quoi, hein, la perception de chacun... Smile

Et pour finir, si un jour vous menez à bien votre projet de faire le chemin de Compostelle, faites-moi signe : je connais une dame qui sait recevoir magnifiquement et qui tient un gite d'étape charmant dans le Lot, où l'on peut dormir et manger pour pas pas cher, dans un réel esprit de partage sans la moindre bigoterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Lun 28 Juil - 12:50

Dans le Lot ? scratch Mais ce n'est pas la route du tout... sauf si on décide de descendre de Paris à pieds, comme on le faisait avant, en partant de la bien nommée Tour Saint-Jacques. Généralement, les gens partent de Saint-Jean Pied-de-Port et traversent les Pyrénées direct.
Sinon, intellectuels, ma chère, comme tu y vas. C'est un terme que je déteste, et je le prends quasiment comme une insulte, ce qui fait bien rigoler ma soeur. Lire m'est aussi naturel que de respirer, ou de bouger (et je lis très vite !), il arrive donc que j'en retienne quelque chose, quand même.
Ca ne m'a jamais empêchée de me colleter avec la vie réelle : au contraire, l'expérience et la réflexion des autres accélèrent ma propre réflexion, tout en étendant l'éventail des options pour tenter de résoudre les différents problèmes de la vie.
Quant au "pélerin de Compostelle", j'ai trop souvent entendu le terme "initiatique" au sujet de ce livre. Certains sont si loin de toute réflexion qu'ils trouveraient initiatique leur programme télé...
Mais ce n'est pas faux, on peut concevoir ce livre comme un récit initiatique. Je le qualifiais de "lumineux et candide", car l'auteur expose les choses avec une simplicité dépourvue d'affétérie, tout y est clair et évident, même ses doutes. J'y ai même trouvé une certaine naïveté, délicieuse en ces temps de coupeurs-de-cheveux-en-4...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Morgane
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 70
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Lun 28 Juil - 13:19

"Ainsi je travaille et ne saurai point ce que j'ai fait, ainsi l'esprit avec un spasme mortel
Jette la parole hors de lui comme une source qui ne connait point
Autre chose que sa pression et le poids du ciel."

C'est "affecté" mais c'est le style de Claudel! Pour dire la "création" littéraire, on ressent d'abord, et aprés il faut "mettre en forme" sur le papier ce qui est loin d'être évident. Mais on ne peut pas ne pas le faire...
Perso je préfère ces vers d'Aragon:

"Je ne sais ce qui me posséde
Et me pousse à dire à voix haute
Ni pour la pitié ni pour l'aide
Ni comme on avouerait ses fautes
Ce qui m'habite et qui m'obsède..." (Les Poètes)
Qui dit la même chose, de façon plus accessible au commun des mortels.

"Intellectuel": relatif à l'intellignece, à l'activité de l'esprit.
Personne qui dont l'activité fait surtout appel aux manipulations abstraites et au discours (par opposition à manuel).
Personne qui se consacre professionnellement ou par goût à des activités d'ordre intelectuel, culturel, spéculatif...

On m'a souvent traitée "d'intello" et c'était pas un compliment, ça me mettait en rage, aujourd'hui j'assume...
Je suis une "intello", mais comme Constance, la "vraie vie" m'a appris à vivre avec le "réel" (qu'il faudrait définir, mais c'est un autre sujet), et sans ménagement. La "vraie Vie", les "vrais gens" je connais...
"Intellectualiser" c'est peut être un moyen de survivre là dedans, de voir autrement, et surtout, d'essayer de comprendre, c'est une manie chez moi, j'aime comprendre...
Et s'ouvrir pour sentir tout le "réel" que peut être la vision d'un paysage, marcher, c'est trés réel, mais ce ne sont pas que tes pieds qui marchent... Tu marches d'abord avec ta tête... mais le corps participe, voir l'état des jambes aprés 20 bornes dans la journée, lol!
C'est un tout, les "vrais intellos" ne sont pas coupés du monde, ils en partent et en parlent, à leur façon, pas toujours limpide.
J'aime beaucoup Bourdieu, mais il est pas trés facile, un peu barbant, mais ce qu'il dit prime sur la façon dont il le dit...

Sais pas si je suis claire là... mais ce n'est pas touours facile à exprimer.
Une des formules favorites de mon prof de philo (qui la disait en latin) était, en substance, je n'ai plus la traduction exacte:
"Rien ne vaut dans l'intelligence qui ne soit d'abord passé par le coeur" et j'approuve 100%.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Lun 28 Juil - 14:20

Citation :
Dans le Lot ?
Mais ce n'est pas la route du tout... sauf si on décide de descendre de
Paris à pieds, comme on le faisait avant, en partant de la bien nommée
Tour Saint-Jacques.
Oui, oui. Elle n'accueille d'ailleurs que des pèlerins.


Citation :
Sinon, intellectuels, ma chère, comme tu y vas.
C'est un terme que je déteste, et je le prends quasiment comme une
insulte, ce qui fait bien rigoler ma soeur.
C'est de Claudel que je parlais en disant "les intellectuels de cette trempe" !
Je ne vous ai pas traitées d'intellectuelles, bien que dans ma bouche ça n'ait rien d'une insulte, juste un mot qui ne pourait me définir moi. A toi de voir si tu te places ou non dans cette catégorie Wink
Quand je veux me moquer, je dis "intellos-branchouillards". Les vrais intellectuels m'inspirent, eux, quelque chose qui s'apparente au respect.

Citation :
Je n'ai pas votre culture à toutes, loin s'en faut semble-t-il.
Je n'exprimais ici qu'une sorte d'infériorité culturelle qui pourrait expliquer mes difficultés à comprendre et faire miennes certaines idées et leur manière d'être présentées, contrairement à vous.

Citation :
Lire m'est aussi naturel que de respirer, ou de
bouger (et je lis très vite !), il arrive donc que j'en retienne
quelque chose, quand même.
Moi aussi, moi aussi, et moi aussi (parfois) Very Happy ; la capacité à lire facilement et la mémoire ne sont pas l'apanage des intellectuels, heureusement.



Citation :
Quant au "pélerin de Compostelle", j'ai trop
souvent entendu le terme "initiatique" au sujet de ce livre. Certains
sont si loin de toute réflexion qu'ils trouveraient initiatique leur
programme télé...
Mais ce n'est pas faux, on peut concevoir ce
livre comme un récit initiatique. Je le qualifiais de "lumineux et
candide", car l'auteur expose les choses avec une simplicité dépourvue
d'affétérie, tout y est clair et évident, même ses doutes. J'y ai même
trouvé une certaine naïveté, délicieuse en ces temps de
coupeurs-de-cheveux-en-4...
Tu as déduit ce que je pensais de ce que je n'ai pas dit !
Et tu as fait erreur. Quand j'ai dit lumineux et candide ne me seraient pas venus à l'esprit concernant ce livre, je n'ai émis aucune autre opinion. Je voulais pour ce faire attendre le commentaire de Morgane. Mais puisque c'est lancé, et avant d'aller plus loin dans ma critique, ajoute donc à la liste des mots dont je n'aurais pas qualifié cet ouvrage "initiatique". Car là, je suis d'accord avec toi, ce livre l'est sans doute pour des personnes n'ayant pas vécu d'initiation auparavant, mais pas au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farouche
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Paul Claudel.   Lun 28 Juil - 14:24

Nous avons posté au même moment Morgane, je me permets d'ajouter, à la définition du Larousse que tu nous as gentiment recopiée, que je suis pour ma part, un élément du commun des mortels et que j'aime la version d'Aragon. Wink

Et que ton prof de philo, que je n'ai pas connu, je l'aime quand même Smile pour vous avoir dit et répété ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Paul Claudel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Claudel.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Claudel. (1868-1955) Villes.
» Paul Claudel. (1868-1955) Jardins.
» Paul Claudel. (1868-1955) Religion Du Signe.
» Paul Claudel. (1868-1955) Pensée En Mer.
» Philippe Claudel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: LE SALON DE THÉ :: Mots des autres-
Sauter vers: