LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Soleil puîné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philistart
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 353
Age : 51
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Soleil puîné   Mar 13 Avr - 10:13

Soleil puîné de nos vélos dansants
Qui darde ses rayons d’après-midi
Sur les clous de nos belles hirondelles
Dont le souffle sur le bol de thé chaud
Suit le fil des méandres des fontaines.


Long souffle de temps qui courbe nos corps
Eclaire nos pas effleurés de mots
Tendres et doux sur nos lèvres fiévreuses
Parfume les instants de nos présences
Communes puis s’en va bercer nos nuits.


Rousse lune de nos cœurs en éveil
Par un galop de rêve d’un cheval
Andalou qui file son train d’étoiles
Brillantes vers nos confins improbables
Où les chemins sont vallées de lenteur.


Sombre forêt bruissant de pas mystères
Qui nous mènent au profond de nos peurs
Et nous poussent dans le miroir du temps
Où seul compte le reflet des mémoires
Qui blanchit les traces de nos pensées.


Etrange regard en éclat de soi
Qui laisse déambuler nos yeux clos
Tout en creusant un long questionnement
Puis désagrège nos nuits au matin
De nos vies et de nos reconstructions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philistart.blogspot.com
Morgane
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1711
Age : 70
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Re: Soleil puîné   Mar 13 Avr - 16:18

Je le lis comme une promenade, avec des temps et des paysages tant intérieurs qu'extérieurs imbriqués.
Beaucoup de douceur dans cette ballade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Soleil puîné   Mar 13 Avr - 18:54

"où les chemins sont vallées de lenteur"
Un promenade "en éclat de soi", avec l'autre tout près.
J'étais un peu déroutée à la première strophe, mais elle s'intègre bien finalement à l'ambiance de la poésie.
Nuits après jours une lente progression.
Une évocation sensible qui ne me laisse pas insensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Soleil puîné   Mar 13 Avr - 23:17

Une vraie inspiration a guidé ta plume, dans ce beau texte rêveur et plein de force poétique.
J'aime énormément celui-ci, dans son étrangeté et son rythme fluide.
Un bémol sur l'inversion "rousse lune", je ne la trouve pas du tout nécessaire, je trouve bien plus agréable à l'oreille "lune rousse de nos cœurs en éveil".
Vraiment excellent, merci pour cette belle lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Philistart
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 353
Age : 51
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Soleil puîné   Mer 14 Avr - 10:11

merci à vous trois pour ces commentaires

OUi Garance la première strophe peut dérouter mais elle a toute sa place ici car pour moi c'est le passage du réel vers l'irréel. C'est la magie des rêves.

Constance oui effectivement la liaison rousse lune peut être difficile à lire. Par contre je trouve que c'est plus fort que lune rousse. Et je voulais commencer par un mot fort puis diminuer le rythme du vers peu à peu. Et Rou surtout OU crée l'ambiance que je recherchait avec le fait de rester éveillé. OU comme le cri du hibou la nuit ou dans une forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://philistart.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soleil puîné   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soleil puîné
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil
» Comment prendre des photos du soleil le matin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: ECRITURE :: Poésie-
Sauter vers: