LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le paon lui offrit un dernier soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vestale
Prêcheur
Prêcheur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Le paon lui offrit un dernier soleil   Jeu 9 Déc - 21:55

J’aime ma maison au trépas d’un ciel
sur l’échancrure de mes rêves.
J’attends tout et l’irréel
au-delà des refus identitaires,
mais quel est ce tout
si ce n'est rien.

Oui je l’aime mon arbre
à l’aube d’une chimère ;
qu’importe sa couleur
toujours spoliée à l’arc-en-ciel.

Cette branche tombée à terre
après les orages équivoques,
les pluies d’oiseaux,
n’est que l’ombre
d’un écho à peine résigné.

Les bleus sont un peu vert,
les verts un peu ocre,
l'oeil brille d'impossibles yeux.

La rumeur s’est éteinte
avec la maison grande ouverte
et avant de s’envoler
vers la démence de l’automne,
le paon lui offrit un dernier soleil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Ven 10 Déc - 0:33

Oui oui, j'ai lu. Je suis un peu déconcertée. Il y a des accrocs de rythme et des mots qui me semblent peu harmonieux, ça m'étonne du coup...
Il faut que j'y revienne en détail dès que j'aurai un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
vestale
Prêcheur
Prêcheur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Ven 10 Déc - 0:51

Du coup, je te trouve un peu dure et notamment sur les derniers écrits postés ici sur le Cercle. Je ne sais pourquoi mais je ressens une certaine exigence de ta part me concernant, ce qui me met la pression et ne me donne plus envie de poster ici depuis quelque temps même si j'apprécie particulièrement les critiques objectives et comprendre ce qui peut présenter des accrocs. Mais là, c'est un peu beaucoup pour moi et parfois on a aussi besoin d'encouragements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Ven 10 Déc - 1:13

C'est parce que je lis fréquemment ta "ramure de l'orpheline", par petits bouts, que je suis si exigeante.
Tout au début, te souviens-tu, j'étais très pointilleuse et je t'encourageais constamment, parce que ton talent et ton originalité étaient absolument évidents.
Toutes ces qualités se sont épanouies, et tu m'as habituée à mieux sans doute, voilà pourquoi je chipote.
Je reviendrai te dire ce qui me chiffonne dans ce texte, avec plus de précision.
Il n'était pas question de te mettre une quelconque pression, tu écris ce que tu ressens, tu l'écris joliment, si tu l'écrivais à chaque fois excellemment, ce serait tout de même extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
vestale
Prêcheur
Prêcheur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Ven 10 Déc - 16:22

Constance, je sais que tu es plus exigeante avec moi et je t'en sais gré car c'est une belle reconnaissance, une preuve d'intérêt touchante. Je sais que tu aimes mon écriture, que tu as aimé beaucoup la Ramure, après, j'ai mes faiblesses et comme tu le dis tout ne peut être excellent.
La Ramure rassemble une majorité de poèmes écrits sur 2009 et à cette époque, j'écrivais trois poèmes par jour, étant boulimique d'écriture, ayant ce besoin d'extérioriser quelque chose.
Là, je suis plus en transition, en recherche (expériences), dans la nouveauté, et forcément des faiblesses vont apparaître. J'expérimente, je teste, je tente d'innover parce que la création est un moteur pour moi et forcément quand on essaye de nouvelles choses, on se trompe, on manque de recul.
Alors quand tu écris être déconcertée et ce à plusieurs reprises ces derniers temps, j'ai l'impression vraiment d'une attente, une exigence de ta part me concernant qui parfois comme ici et ces derniers temps me stressent un peu. Je suis comme tout le monde, j'ai aussi besoin que l'on m'encourage et là c'était juste un peu abrupt et démoralisant à lire dans la mesure où j'estime qu'on a tous à apprendre, à découvrir. Après oui au contraire et tu me connais, tu peux pointer ce qui t'a gênée à la lecture niveau rythme et harmonie, c'était une question de forme pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry Demercastel
Gardien de la foi
Gardien de la foi
avatar

Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 29/11/2009

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Sam 11 Déc - 1:17

Un poème extrêmement poétique. Je le ressens comme un cri, comme un écho que te renverrait la nature. Le fond m’a emporté très loin, dans une spirale d’images, de rêves. Je ne suis pas du tout d’accord avec Constance, mais je respecte. Il fait partie des rares poèmes que j’ai aimé lire et Dieu sait combien j’en ai lu sur les sites de littérature. Et quand j’ai aimé, je le dis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vestale
Prêcheur
Prêcheur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Sam 11 Déc - 19:18

Merci Thierry, je suis contente que ce poème te touche, toi l'amoureux des oiseaux et de la Nature.
C'est en quelque sort un écho à un échange de mp avec Garance, il y a quelque temps et je dois dire que j'adore les paons, ses couleurs de bleu et de vert brillants que je trouve magnifiques. Constance, d'ailleurs dans son dernier voyage en Inde a posté des photos de fresques (de palais je crois) ou sont représentés des motifs de paon et pour reprendre un mot qu'elle aime, c'est somptueux ! J'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Sam 11 Déc - 21:43

Un poème surprenant, à lire plusieurs fois.
...et je ne le vois plus ci-dessous , tant pis, je m'en souviens.
La maison, l'arbre, la branche, des couleurs insaisissables, des rumeurs...et cet oiseau qui prend vie à partir du chatoiement de ses yeux qui n'en sont pas ; ce sont de belles images.
Je retrouve un peu cet effleurement du rien comme chez Kiki Dimoula...mais tu le places au niveau de la perception des couleurs et dans un univers très onirique.
Enfin, c'est comme cela que je le ressens.
Pour des ajustements, tu as vu combien je retravaille mes textes parfois avant qu'ils me plaisent. Je ne peux t'être de bon conseil, mais je t'encourage à explorer de nouvelles voies.
Perso, j'aime bien quand Constance me fait part de ses impressions, elle me fait gagner du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Dim 12 Déc - 0:25

Merci m'dame Garance !
Reprenons donc où j'avais laissé la discussion.

"J’aime ma maison au trépas d’un ciel
sur l’échancrure de mes rêves.
J’attends tout et l’irréel
au-delà des refus identitaires,
mais quel est ce tout
si ce n'est rien."

A mon avis manque un mot dans la 2è ligne, genre "sur l'échancrure ourlée de mes rêves"
La 3è ligne a un décompte impair, je veux dire par là qu'il y a un rythme incomplet, trop long ou trop court.
"identitaires" ne me semble pas vraiment poétique, trop long en tous cas dans la phrase, trop dur en sonorité.

"Oui je l’aime mon arbre
à l’aube d’une chimère ;
qu’importe sa couleur
toujours spoliée à l’arc-en-ciel."

Je n'aime pas trop le "oui" qui ouvre cette strophe.
la dernière ligne est très bien.

"Cette branche tombée à terre
après les orages équivoques,
les pluies d’oiseaux,
n’est que l’ombre
d’un écho à peine résigné."

Le sujet me semble trop loin du verbe, du coup on doit relire pour saisir le sens. Il serait ingénieux de déplacer "les pluies d'oiseaux" sur la fin.

"Les bleus sont un peu vert,
les verts un peu ocre,
l'oeil brille d'impossibles yeux."

La phrase est alourdie par le verbe être, qui de plus casse le rythme, et puis la liaison "impossibles yeux" est compliquée à prononcer.

"La rumeur s’est éteinte
avec la maison grande ouverte
et avant de s’envoler
vers la démence de l’automne,
le paon lui offrit un dernier soleil"

La fin est très belle.
Le rythme de la 2è ligne n'est pas extra, la phrase me parait trop longue.
Je ne suis pas persuadée de l'utilité du "et (avant de s'envoler)".
Et le mot "démence", même s'il est intéressant, ne me semble pas correspondre à l'idée du texte.

Voili voilou, ça vaut ce que ça vaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
vestale
Prêcheur
Prêcheur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Dim 12 Déc - 1:02

Garance, je suis d’accord avec toi et je ne suis pas certaine d’avoir été comprise. Je voulais dire que les premiers propos de Constance sans la justification m’ont paru abrupts à la lecture, c’est ce que je ressens et jamais je n’ai été fermée à un conseil, surtout de celle qui m’a menée ici. Je me suis demandée aussi parfois pourquoi Constance me semblait plus exigeante avec moi qu’avec d'autres écrits car je le redis l’excellence perpétuelle n’existe pas pour moi, nous sommes humains et imparfaits, on ne peut être au top chaque jour. Mais j’ai compris, deviné pourquoi Constance décortique certains de mes textes particulièrement et je l’ai dit, cela me touche profondément. Abrupt aussi car cela m’a donné l’impression de décevoir, avec un peu la pression, notamment une lectrice comme Constance qui a pris le soin avec « constance » depuis 4 ans de me faire des critiques constructives. J’ai la même façon de voir les choses et elle me connaît depuis ce tout ce temps, si cela me déplaisait, je l’aurais dit depuis longtemps. Je suis entière et je dis ce que je pense franchement sans détour. Après je pense Garance que tu te dévalorises et qu’au contraire tes avis sont de bon conseil, car tu donnes des ressentis pouvant amener d’autres idées, d’autres pistes inexplorées. Avoir le ressenti de lecteurs, un "j’aime" tout seul par exemple me fait aussi extrêmement plaisir et m’apporte beaucoup.
Je respecte les critiques de Constance, elle sait combien je l’estime pour son intégrité, d’ailleurs, je prends note, je vais changer certaines choses selon certains de ses avis mais je ne suis pas forcément d’accord avec tout, ce qui fait la richesse des échanges, car c’est aussi une question de ressenti vis-à-vis de ce que je voulais faire passer. Donc je vais soumettre une nouvelle version sans dénaturer le propos tout en gardant aussi la précédente pour ceux qui l’ont appréciée dans son intégralité comme Thierry. Chacun pourra choisir celle qui lui plaît le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vestale
Prêcheur
Prêcheur
avatar

Nombre de messages : 937
Age : 40
Date d'inscription : 28/09/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Dim 12 Déc - 13:58

Voici :

"J’aime ma maison au trépas d’un ciel
sur l’échancrure bercée de mes rêves.
J’attends tout, l’irréel
au-delà des non identitaires,
mais quel est ce tout
si ce n'est rien."


Je vais mettre "bercée" même si j’aime bien "ourlée" que j’ai déjà beaucoup utilisé dans mes écrits.
La 3è ligne : sans le et, nous revenons à un décompte pair
Je garde identitaire que je ne trouve pas anti-poétique même si je suis assez d’accord sur la force du mot contrastant avec le reste du poème. Je n’ai pas trouvé autre chose pour le moment. J’ai juste mis non à la place de refus.

"Je l’aime mon arbre
à l’aube d’une chimère ;
qu’importe sa couleur
toujours spoliée à l’arc-en-ciel."


Le oui est enlevé

"Cette branche tombée à terre
n’est que l’ombre
d’un écho à peine résigné,
après les orages équivoques,
ces pluies d’oiseaux."


J’ai inversé

"Les bleus sont un peu vert,
les verts un peu ocre,
l'oeil brille d'impossibles yeux."


Je garde la strophe entière, je tiens beaucoup au dernier vers et à son idée, et je peux dire que je l’ai travaillé, j’ai cherché le "s" avant yeux pendant longtemps. Cela ne me semble pas dur à la prononciation en plus.

"La rumeur s’est éteinte
avec la maison ouverte,
puis avant de s’envoler
vers le déluge de l’automne,
le paon lui offrit un dernier soleil"


J’ai enlevé le "grande" pour raccourcir le deuxième vers
J’ai mis "puis" à la place de "et" car une transition me paraît nécessaire
J’ai mis "déluge" à la place de "démence" car la fin est ouverte.

Voilou pour les changements ce qui donne :

J’aime ma maison au trépas d’un ciel
sur l’échancrure bercée de mes rêves.
J’attends tout, l’irréel
au-delà des non identitaires,
mais quel est ce tout
si ce n'est rien.

Je l’aime mon arbre
à l’aube d’une chimère ;
qu’importe sa couleur
toujours spoliée à l’arc-en-ciel.

Cette branche tombée à terre
n’est que l’ombre
d’un écho à peine résigné,
après les orages équivoques,
ces pluies d’oiseaux.

Les bleus sont un peu vert,
les verts un peu ocre,
l'oeil brille d'impossibles yeux.

La rumeur s’est éteinte
avec la maison ouverte,
puis avant de s’envoler
vers le déluge de l’automne,
le paon lui offrit un dernier soleil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   Dim 12 Déc - 23:27

Beaucoup beaucoup mieux ! Very Happy
Enfin du moins à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le paon lui offrit un dernier soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le paon lui offrit un dernier soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dernier soleil
» Dernier soleil d'automne
» Oanh...Dernier soleil [Siobhan Light Tan MMS ]
» Le dernier coucher de soleil de 2010 ... Meilleurs Voeux à tous (puma)
» LE DERNIER RAYON DU SOLEIL de Guy Gavriel Kay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: ECRITURE :: Poésie-
Sauter vers: