LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les vieilles coques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
geho
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1290
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Les vieilles coques   Lun 24 Sep - 0:07

Les vieilles coques

Des rognures, des squelettes, des carcasses éventrées.
Elles iraient encore au gré des marées et des courants, les épaves, tels des chiens maigres errants, si les marins ne les avaient clouées de béton sur la grève de la Petite Mer de Gâvres.
Chaque membrure érodée, chaque boulon désormais fleuri de rouille chante encore le travail des charpentiers de marine, plombés eux aussi, sous terre. Un travail sur épure et gabarit : l'ossature d'un bateau,comme celle d'une cage thoracique, est un assemblage de pièces toutes différentes, aux angles, aux longueurs et aux courbures jamais égales. Après le corps humain, sans doute le modèle le plus difficile à dessiner.
Quelques tâches de peinture révèlent les toilettages successifs et parfois, sur une proue encore dressée en oblique, se lit une identité. Deux lettres pour le port d'attache et quelques chiffres d'inscription au registre de la marine. Une trace qui permet de fouiller dans la mémoire écrite de la mer.
A-t-il coulé sur un caprice de Neptune ou a-t-il été échoué ici, remplacé par une coque de métal et des chaluts arrière ? Il aurait peut-être suffi d'un coup de vent pour entendre murmurer l'histoire de ce sinagot ou de ce chalutier. Ou le clapotis du flot de la marée montante aurait pu livrer des bribes en embrassant les vieux bois ridés.
En basse mer et au grand beau, seuls, les reliefs, les textures, les ombres et les algues n'en disent pas long dans leur sieste.
Plus un battement de cœur, ni un claquement de voile, ni un ordre du commandant et son écho chez le marin...Il reste aux pêcheurs à pied un gazon abondant recouvrant des trésors pour leur gourmandise et aux photographes de passage l'arme à l'oeil des couleurs, des stries, des traces, des cordes effilochées, des courbes, des croisements mêlés aux galets et à la vase, matières à extrapoler des abstractions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garance
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Les vieilles coques   Dim 7 Oct - 0:15

Le passé livre ses indices à qui sait les lire.
Tout est trace, symbolisme, tendre nostalgie, car rien ne s'efface vraiment.
Le poète est décripteur et l'indicible devient dicible. Parfois je me demande si lui seul n'est pas dans le vrai, quand il trouve la parole juste... alors que l'on sait combien celle-ci trahit la réalité partout où elle gagne du terrain.
Merci pour ces traces !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Les vieilles coques   Sam 13 Oct - 18:56

J'avais raté cet envoi...
J'avoue que j'ai moi aussi une grande tendresse et une curiosité insatiable pour ces navires échoués. Peut être la matière, ce bois flotté que je trouve beau, comme des ossements devenus ivoire sous le polissage des marées, peut être le romantisme de leur histoire devinée et la nostalgie qui se dégage de ces charpentes abandonnées.
En tous cas, tant les photos que le texte m'ont enchantée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vieilles coques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vieilles coques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vieilles coques
» Le probleme de la fin des navires de la marine nationale
» Vieilles coques et antirides
» Cap Ferret : vieilles coques traditionnelles
» Les vieilles gloires du groupe Salongo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: ECRITURE :: Poésie-
Sauter vers: