LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Printemps et gogyohka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garance
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Printemps et gogyohka   Sam 12 Avr - 10:19

On dit que la colère explose
Je ne lui vois qu'effondrement
La joie est de nature toute autre
De la foudre elle est l'éclair
Je laisse le tonnerre se taire

.

La cabane aux fleurs n'a ni portes ni fenêtres
Entre, pression explosive de la joie !
Une circulation de bonheur

.

Par moments il me reste de la pudeur
Mon corps avec les années s’assume
Le physique n’engage plus ses attraits
Libre sans souffrir d’être objet de désir
Naturelle je suis présence à la maturité
.
.
.

Un épanouissement

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   Dim 13 Avr - 22:49

C'est très intéressant, et très intime.
Pourrais-tu m'expliquer le titre, il m'intrigue.
Pour le fond, il exprime bien sûr ton ressenti et je le comprends. Mais "souffrir d'être objet de désir", réellement ?
Voici un petit texte qui soulève beaucoup de questions, et de réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Garance
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   Lun 14 Avr - 0:47

C'est le printemps... son énergie chacun la sent à sa façon, en écriture, et pour la première fois, j'ai écrit deux courts poèmes qui me font penser à des gogyohkas (mais je n'ai pas trouvé grand chose sur cette forme poétique).
Là, j'ai assemblé ces deux écrits de façon toute personnelle.

Gabriel Montfort, en faveur du Gogyohka (extrait) :

”Il n'existe effectivement pas grand chose sur le gogyohka en français. J'ai eu l'honneur de me voir confier la traduction du livre qu'Enta Kusakabé a écrit pour en populariser la pratique dans le monde. Au Japon ce sont plusieurs millions de pratiquants qui publient. Le magazine qu'édite Enta comprend près de 500 pages de gogyohkas, cela laisse songeur..
On l’utilise dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les écoles comme outil de développement personnel. le mystère absolu du gogyohka réside dans ce qu'Enta appelle l'axe central.
La chose fondamentale pour chaque individu réside dans leur axe central- la part d'eux-mêmes qui constitue leur essence propre- et le plus important pour le moi est de reconnaître et de comprendre cet axe central intérieur. Lorsque vous êtes attentif à ce qui est fondamental pour vous vous êtes en capacité de construire votre propre système de valeurs. C'est à cette aulne que vous pourrez mesurer les différents aspects de votre vie et le monde qui vous entoure.
Lorsque vous serez en mesure de le faire, le stress dans votre vie disparaitra naturellement. Simplement parce que le stress provient de notre incapacité à hiérarchiser les évènements ; si vous traitez chaque élément de votre vie de façon identique, vous deviendrez inévitablement contrarié quand les choses n'iront pas comme vous le voulez. Aussi longtemps que vous maintiendrez l'intégrité de votre axe central, vous pourrez laisser glisser les choses sans importances. Pour beaucoup de gens c'est le chemin vers une vie plus heureuse et plus brillante.”

L'essentiel n'est pas de livrer quelque chose d'intime, mais que le texte soit porteur d'un élan.
La joie d'être n'a pas d'âge... je me bats pour cette légitimité au bonheur à tous les âges de la vie. La beauté et la jeunesse ne sont pas les seuls à avoir cette légitimité (et là je me retiens de dévier vers d'autres sujets).
Oui, être objet du désir peut-être une souffrance, quand on ne demande rien à personne, quand on veut juste être naturel(le), être soi-même, heureux(se) avec son partenaire, ou sans, si tel est le choix, sans avoir à repousser des avances, sans avoir à détromper des regards... n'est-ce pas une liberté nouvelle, que le fait d'avancer en âge permet ? Rien de résigné. Aucune inappétence à vivre ou à aimer... mon je est impersonnel... je comprends juste que les années petit à petit nous allègent de certaines choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   Lun 14 Avr - 23:40

Merci de cette longue explication.
Trouver son axe central, hiérarchiser ce qui est important et ce qui l'est moins, construire ses propres valeurs selon cet axe intime et intérieur. Voilà qui trouve une résonance profonde en moi.
Le reste aussi constitue un questionnement vraiment important pour moi en ce moment. Beaucoup de questions en avançant en âge. Je ne peux vivre sans passion. Mais il y a tant de formes de passions...
Voilà une discussion que je ne vais pas laisser tomber.
C'est la bonne surprise que réserve certains textes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Garance
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1325
Date d'inscription : 04/02/2009

MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   Mar 15 Avr - 12:24

Ce qui m'étonne, Constance, c'est de constater que s'il fallait développer un poème, on se perdrait dans les méandres ouverts par le plus court des vers.
L'explication est longue, et pourtant, elle est loin de contenir ce qui n'est que suggéré dans le poème.
Le poème est un concentré de pensée... et là je souris car, qui suis-je pour croire que ma pensée puisse être d'une quelconque importance ?
L'écriture aide son auteur ; elle est le cristal par lequel il filtre sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance
Prophète
Prophète
avatar

Nombre de messages : 4029
Date d'inscription : 07/07/2007

MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   Mar 15 Avr - 22:07

Un poème peut être énormément de choses. Il peut s'étaler sur des pages et des pages, mais pourtant déverser une infinité de sentiments chaotiques. Il peut aussi contenir un monde d'une seule phrase.
Pour ma part, j'aime l'infiniment concentré, même si je peux partir sur des délires baroques et passionnels...
Et oui, ta pensée a son importance.
Ce que tu débroussailles peut en aider d'autres dans leur avancée dans la jungle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eaux-douces.bloxode.com
Cathecrit
Maître
Maître
avatar

Nombre de messages : 1269
Age : 55
Signe particulier : increvable
Date d'inscription : 11/07/2007

MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   Jeu 15 Mai - 21:04

Et bien l'autre c'est moi !
Moi qui m'énerve autant pour une bricole que pour l'essentiel, à quoi tient ma vie.
Je vais, si tu m'y autorise (mais je sais que oui hein), je vais imprimer ce texte que tu nous as offert, le tiens et celui que tu cites ensuite et puis je vais le coller partout chez moi, au boulot, sur mon pare brise, partout pour apprendre à rester zen....

Merci pour la lecture de vos beaux échanges les filles et gardons ce précieux site pour nourrir notre pensée et apaiser ce qui doit l'être !

Gogyohka, je ne te connaissais pas, mais déjà, je t'apprécie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Printemps et gogyohka   

Revenir en haut Aller en bas
 
Printemps et gogyohka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rouleaux de printemps photo
» Monochrome printemps ....chez Travaux manuels
» Annecy en Savoie au printemps ...
» Mon printemps
» Fin du manga de Nodame Cantabile printemps 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: ECRITURE :: Poésie-
Sauter vers: