LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 L'innocente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ahcène
Fidèle
Fidèle
avatar

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: L'innocente.   Mar 29 Sep - 0:15

Quand youp la la, la folle décolle
Traînant derrière un train de casseroles
Personne avant ne pouvait dire
Si elle allait pleurer ou bien rire.

Cheveux d'oursin coiffée pétards.
De l'esthétique elle n'en a cure.
Robe déchirée aux trois quarts.
C'est au pinard qu'elle carbure.

Aux turpitudes de la folie
Ajoutez-y celles de l'ivresse.
Il lui arrive d'être polie
Quand elle ne rue pas comme une ânesse.

Elle est née sous la pleine lune.
Une nuit où se bousculent les fous.
Porteuse d'une tare auto-immune
Qui détruit le bébé dans le chou.

Elle montre son cul au curé
Et fait pipi devant le maire.
On l'a toujours vu bourrée
Tant en été qu'en hiver.

On l'appelle tendrement l'innocente.
Elle est chez elle là où elle passe.
Mais elle peut être très violente
Vu le nombre de vitres qu'elle casse.

On lui passe absolument tout.
Car on la croît irresponsable.
Ayant sa place chez les fous.
On la dit même enfant du diable.

Le jour où elle était très noire.
Elle se couchait au milieu de la route.
Le village était au désespoir
Et le gendarme en perdait sa moumoute.

C'était la star du hameau.
Partout elle avait patte blanche.
Il y' avait quand même quelques corbeaux
Qui espéraient ardemment qu'elle flanche!

Parfois elle prenait d'assaut l'église.
Et montait là-haut sonner les cloches.
Avec un rictus et l'œil qui frise
Et des cailloux plein les poches.

Le maire la convoqua un jour.
Dans l'enceinte même de la mairie.
La bouche furieuse la bave autour
Et lui fit toute une plaidoirie.


Il la menaça de l'asile aux fous.
Tentant ainsi de l'assagir.
Elle lui envoya à la tête un gros clou
Qui a failli le faire mourir.

Depuis ce jour il baissa les bras.
La mettant sur la liste des calamités.
Avec elle c'est toujours mardi gras.
Dans la région c'était une célébrité.

Puis un jour on la trouva raide morte.
Au beau milieu d'une meule de foin.
Du ciel elle se moquait en quelque sorte
Avec son malicieux petit sourire en coin.

On lui fit des obsèques grandioses
Fanfare municipale et corbillard
On a dit la messe et lu de la prose
et dansé la danse des canards.

Elle eut droit à une belle épitaphe
Sortie de la plume du poète local
Au bas de laquelle il mit son paraphe
Qui d'émotion était bancal.

"Ci-gît l'inénarrable innocente.
Qui nous fit voir de toutes les couleurs.
Nous saluons aujourd'hui l'absente
Dans les larmes et la douleur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'innocente.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Complainte d’une petite fille innocente au cœur d’amour.
» Une joie innocente
» Pure et innocente
» Une démocratisation innocente ?
» [Justice] Jean-Pierre Treiber... coupable ou innocent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: ECRITURE :: Poésie-
Sauter vers: