LE CERCLE

Forum littéraire
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le bonheur, c'est pas compliqué! (Suite et fin).

Aller en bas 
AuteurMessage
Ahcène
Fidèle
Fidèle
avatar

Nombre de messages : 80
Date d'inscription : 17/05/2014

MessageSujet: Le bonheur, c'est pas compliqué! (Suite et fin).   Sam 9 Juil - 16:15

La faim, la soif, sont des épreuves que l'on ne souhaiterait même pas à ses ennemis. Disons juste, que comparés à toutes ces populations déshéritées, et à leurs yeux, ceux qui mangent toutes sortes de nourritures et qui boivent toutes sortes de boissons sont bénis des dieux. Soyons donc heureux de ce que l'on a et que d'autres plus mal lotis que nous, rêveraient d'avoir. On se plaint sans arrêt et à tout bout de champ pour des broutilles que l'on érige en monuments à l'honneur du sacro-saint Stress élevé grâce à notre cécité, notre ignorance et notre précipitation au rang de divinité. Tout homme moderne doit subir le stress c'est devenu la règle, hélas.

On se plaint, alors qu'on galope toute la journée, qu'on pète le feu avec une santé à toute épreuve, en pensant à tort, que la santé est une chose qui va de soi. On croît qu'elle nous est due comme un minimum vital et que de ce fait, elle doit nous être acquise. Mais que nenni!!! On se trompe lourdement, car on devrait être heureux, et pas qu'un peu, d'être en bonne santé, de pouvoir courir, marcher, travailler, aimer, étudier, voyager etc..... Oui, la santé ne nous est pas assuré indéfiniment. On peut la perdre et de façon grave du jour au lendemain. Personne ne sait de quoi demain sera fait. Soyons donc heureux, sincèrement heureux d'être en bonne santé et soyons-en contents et satisfaits.

Maintenant, pour les non convaincus, ils peuvent toujours faire un tour à l'hôpital le plus proche pour constater de visu, ce que la perte de la santé peut engendrer comme douleurs, comme souffrances et comme doutes aux malades eux-même et à leurs familles. Le vœu le plus cher de tous ces frères humains, c'est de retrouver au plus vite cette santé qui est devenue si chère à leur yeux, justement parcequ'ils l'ont perdu. Après cette visite éclair à l'hôpital, si l'on ne sort pas contents et satisfaits de notre sort d'avoir cette chance d'être en bonne santé, c'est que notre sagesse a bien du souci à se faire.

On pourrait aussi penser au bonheur et à la satisfaction d'avoir un toit sur la tête, en pensant à tous nos frères et sœurs qui n'ont pas ce privilège. Encore plus d'actualité, la chance d'avoir un travail, bien que je le concède le patron et les collègues peuvent nous en faire voir des vertes et des pas mûres, en pensant à ces centaines de milliers de chômeurs, pour qui retrouver du travail relève de la plus fantaisiste des utopies. Et j'en passe et des meilleurs.........

Voilà, ces quelques lignes pour dire que le bonheur ne réside pas forcément dans la fortune en espèces sonnantes et trébuchantes, mais qu'on le puise dans une attitude positive construite et renforcée par un optimisme à toute épreuve qui s'abreuve lui-même à la source d'une sagesse intarissable.

Tout ce que je sais,c'est que se contenter de ce que l'on a est un trésor toujours renouvelé et donc inépuisable. Je pense aussi, que toute ambition est légitime, que rêver n'est pas interdit et que cela peut même être générateur de bonheur.

C'est là ma conviction que je partage avec vous. Je pense qu'il y' a autant de définitions du bonheur que d'êtres humains, le tout est de trouver sa propre recette.

En vous remerciant pour l'attention que vous avez bien voulu m'accorder.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le bonheur, c'est pas compliqué! (Suite et fin).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CERCLE :: ECRITURE :: Nouvelles, feuilletons, romans-
Sauter vers: